Négritude : Conclusion

imagesCA42WZDG

Il me fut vraiment agréable de porter les couleurs de la Martinique cet après midi sur le thème de la Négritude . J’avais préparé mon intervention depuis quelques temps et avec l’aide et le soutien de certains d’entre vous , j’ai pu parler de ce mouvement littéraire et politique de l’Entre-deux-guerres , avec chaleur et conviction .

La vie est vraiment pleine de surprises car qui aurait pu imaginer qu’un jour , pour des raisons personnelles , je reviendrais quelques temps sur Bordeaux et que c’est ici justement , troisième port négrier de France , que je ferais entendre la voix de Césaire .

J’ai parlé des traumas de l’histoire , de l’esclavage , de la pensée antillaise , des racines de cette quête identitaire , du passé , du présent …avec ferveur , respect et dans la voix et le regard , toute l’immense tendresse que j’éprouve pour la Martinique . Nous avons lu des extraits d’ouvrages , parlé colonialisme , des souffrances culturelles des déracinés pour terminer sur le fondement principal de toute civilisation réussie : La Liberté dans le respect de l’Humain .

Mais si j’ai pu parler d’une culture qui n’est pas la mienne avec autant de chaleur , c’est parce que vous , chers amis martiniquais , me l’avez enseignée , faite découvrir à travers le regard que vous portez sur vous-mêmes et dans vos relations avec les autres .
Une civilisation repose non pas sur sa superficie ni son nombre d’habitants ou ses prouesses technologiques , mais sur ses valeurs . Aujourd’hui , j’ai semé les vôtres avec bonheur dans le cœur et l’esprit de ceux qui m’écoutaient !

imagesCA0NXK6A

Cet article a été publié dans Intimement vôtre, PHILOSOPHIE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Négritude : Conclusion

  1. filamots dit :

    Je n’étais pas présente. Vous m’en avez parlé de vive voix avec chaleur. Que votre voix aille bien au-delà de la Martinique, mais de toutes les identités, dont la nôtre à défendre. 🙂
    Merci pour ce très bel article.
    Geneviève

    • nlie63 dit :

      Merci Geneviève et dommage que vous ne fussiez présente samedi . Ma pensée profonde va bien au-delà d’une île , car je me sers de mon âme de poète pour porter les valeurs humaines qui me sont chères .
      Nathalie

  2. nlie63 dit :

    A reblogué ceci sur Entre Nouset a ajouté:

    Je transfère cet article écrit en janvier 2014 car cette année : il est celui qui est le plus lu dans mon  » Espace perso de Nathalie  » et ce partout dans le monde . Il est vrai qu’il porte avec chaleur ce qui m’est le plus cher : La Liberté dans le respect de l’Humain qui est à mes yeux le fondement des valeurs sociétales d’hier comme d’aujourd’hui et surtout de demain ! Bonne lecture …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s